THE WEST IS THE BEST - sortie de résidence, Montévidéo, 2018. Photo : Nicolas Marie
THE WEST IS THE BEST - sortie de résidence, Montévidéo, 2018. Photo : Nicolas Marie
THE WEST IS THE BEST - sortie de résidence, Montévidéo, 2018. Photo : Nicolas Marie
1 2 3 4 5 6

texte, mise en scène, vidéo, scénogprahie biriken (Melis Tezkan & Okan Urun) dramaturgie Adèle Chaniolleau création sonore Ömer Sarigedik création lumière Nicolas Marie comédien.ne.s Ava Hervier, Noémie Develay-Ressiguier, William Edimo, Bachir Tlili, Okan Urun

THE WEST IS THE BEST

(...)

Souviens-toi du champ venteux dans lequel tu n’as jamais couru.

Tu as dû le voir dans un film.

Imagine que le vent te souffle sur le visage.

La vie d’un autre.

Bouche-toi les oreilles.

Comprends que tu es dans le monde de ceux qui ne peuvent rester nulle part et de ceux qui ne peuvent aller nulle part.

Bouche-toi les oreilles.

Ne décroche pas le téléphone.

Je ne t’entends pas.

Mais je te vois.

Tu es dans une voiture.

Tu vas vers l’Ouest.

On va toujours à l’Ouest.

Je veux venir à tes côtés.

 

Quand on quitte un endroit, les gens laissés derrière soi, tout comme l’image de soi-même là-bas, se confondent dans le même paysage. Cette image mentale de chez soi mise à distance est irrécupérable dans le présent même si l’on y retourne un jour. C’est un de ces paysages qui nous hantent toute une vie comme une vérité de soi non retrouvable. Ce paysage politique - car dessiné par des frontières, peuplé de corps et marqué par les raisons du départ - est une image fixe et silencieuse mais on le construit et reconstruit jour après jour comme un espace sonore en mouvement.

 

THE WEST IS THE BEST est une tentative, pour nous, de recréer sur le plateau ces corps-paysages pour qui chez soi est une image que l’on peut seulement contempler à distance, un paysage que l’on trouvait dévasté quand on était dedans et qui prend une meilleure apparence quand on s’en éloigne. Il s’agit d’une pièce de théâtre en cours de création que nous avons conçue à partir de notre propre situation de multiples appartenances et de voyages continus pour ainsi arriver à une perception du monde qui est toujours en mouvement. Dans THE WEST IS THE BEST, à travers cinq trajectoires qui se croisent autour de l’idée de déplacement, l’Ouest se départ de son acception géographique pour devenir une insaisissable métaphore-réceptacle du meilleur, du recommencement, de l’espoir, de la quête de sens. Nous travaillons ces trajectoires sous forme de parole partagée, en polyphonie, construites dans des sonorités en loop, comme des espaces flottants.

 

THE WEST IS THE BEST est le deuxième volet d’un diptyque autobiographique sur le thème : « vivre la science-fiction au présent ». Les titres du diptyque sont empruntés à la chanson The End des Doors. Le premier volet, l’installation-performance This is the end, beautiful friend est présentée dans un espace souterrain, figuré comme une piscine d’une profondeur abyssale, aux confins de laquelle se trouvent deux corps en mouvement. Ceux-ci s’accompagnent, émotionnellement et physiquement, dans un rythme créé par la lumière et le son, à retenir leur respiration.

 

Calendrier

26 - 31 septembre 2017 : Résidence Carreau du Temple

2 - 11 octobre 2017 : Résidence Le CentQuatre Paris

12 & 13 octobre 2017 : Festival Fragments - Le CentQuatre Paris   

30 avril - 9 mai 2018 : Résidence Montévidéo Marseille

28 mai - 1er juin 2018 : Résidence Mains d’Œuvres